Texte 66

De Wikirak
Aller à : navigation, rechercher

La mort vient de la mer / A 400 mètres dans les mortels abysses Au ranch. Nouvel An. Actarus et Mizar jouent au cerf-volant. Actarus : Mizar, vas-y, tire ! / Bon, tu vas courir à toute vitesse. Mizar : D’accord. / Ok ! Actarus : Voilà. Cours ! Plus vite ! Ça y est. / Je le lâche ! C’est bien ! Parfait ! C’est ça ! Mizar : Hourrah ! Il est parti. / Il vole ! C’est super ! Vénusia et Alcor joue volant. Alcor : Tiens ! / Retour ! Vénusia : Attrape ! / Tiens ! Alcor : Allez ! A moi de jouer. Laisse peindre ton joli visage. / Encore ! Victoire ! Je vais me faire plaisir. Vénusia : Non, je t’en prie. / Non. Alcor : Le jeu c’est le jeu. Tu as perdu, je vais te peindre. Tu es ravissante. / Demoiselle Hikaru, c’est la règle. Hikaru : C’est vexant… Procyon : Comme ça, tu as l’air d’une vraie lady. / Ça jure avec ton beau kimono. Riguel (arrive avec le thé) : Prof Procyon. / Prof Umon. Procyon : Ah, merci. Riguel : Que cela vous apporte joie et bonheur tout au long de l’année. / Du saké aux herbes pour conjurer le mal. Procyon : A vous également. / Ah, avec plaisir. Riguel : Ah ah, je vous sers. / Je vous en prie. Phénicia (arrive habillé en kimono) : Eh, à quoi je ressemble ? / Regardez, ça me va bien, non ? Riguel : Phénicia ! Mais tu es folle ! Tu te sers de ma couverture pour te faire un kimono. / Hein ? Quoi ? Quelle tenue indécente ! C’est un sous-vêtement de kimono ! Phénicia : Hein ? Oh, pardon. / Ah bon ? Procyon : Ne la grondez pas. Elle aurait pu prendre les draps. / Il n’y a pas de kimono à manches longues sur Fleed. Phénicia : Excuse-moi, Riguel. Ah, la terre tremble. / Vous allez me mettre de mauvaise humeur ! Un séisme ! Vénusia : Quoi ? Il faut se mettre à l’abri et tout de suite. / Tu as une prémonition ? Riguel : Mais enfin, on n’a pas le droit de faire trembler la terre au moment du thé. / Bon sang, pas maintenant. Alcor : Quel drôle d’intensité ! / L’intensité doit être de 3.

Base sous-marine. Minos : Sacré secousse! / Un séisme ! Soldat : Tout risque de s’écrouler. / Il est de magnitude 8 !

Plan titre

Minos : Préparez la soucoupe. Il faut s’en aller au plus vite. / Préparez l’évacuation. Apprêtez la soucoupe de secours. Horos : Du calme, Minos. Du calme. Cette base a été conçue pour supporter les tremblements les plus intenses. Ce n’est pas encore celui-là qui la détruira. / Calmez-vous, général Gandal. Cette base est faite pour supporter des séismes de magnitude 10. Ce n’est qu’un petit séisme. Minos : Souhaitons-le. Soldat : Commandant ! Venez ! Un message de la 7e formation. Ils viennent d’émerger. / Général Gandal ! Regardez ! Une nouvelle île volcanique. C’est notre 7e base de communication. Minos : Quoi ! Horos : Minos ! Il ne faut surtout pas qu’une de nos bases se fassent repérer. / Oh non, une partie de notre base va émerger ! Minos : Tu as raison. Envoie immédiatement Golgoth 66 et qu’il détruise la base. / Exactement. Envoyez le Végamonstre Wagu-Wagu détruire la base ! Soldat : A tes ordres. / Entendu !

Ranch. Procyon : Vous dites qu’un de nos bateaux a brusquement interrompu les communications ? / Quoi ? On a perdu le contact avec le navire Kuroshio-maru 7 ? Argoli : Oui. Ses derniers mots ont été « un monstre ». / Oui, et son dernier message radio était : « Un monstre ! » Procyon : Seigneur ! Que tout le monde regagne le Centre ! / Entendu. Retournons tous au Centre. Tous : Oui ! / Oui. Riguel : Eh, mais ne me laissez pas tout seul ! Attendez-moi ! Ah mais on ne peut pas être cinq minutes tranquilles dans ce pays ? / Hé, un instant, Hikaru ! Hikaru, attends ! Repose-toi au moins le jour de l’An.

Centre Antares : L’echo provient de 100 km au sud-ouest du Pacifique. / Il a disparu à 100 km au sud-est des îles Ogasawara. Alcor : Prof, laissez-moi faire une reconnaissance. / Laissez-moi partir en reconnaissance. Vénusia : Je t’accompagne. J’irais voir les grands fonds. / Je sonderai les fonds marins. Phénicia : Non, j’irais. / Dis, laisse-moi y aller. Vénusia : Mais pourquoi ? / Pourquoi ? Phénicia : Parce que je suis vraiment persuadée que ton père passe les fêtes avec lui. / Reste auprès de ton père, au moins pour le jour de l’An. Vénusia :Oh, papa ! Actarus ! / Papa… Daisuke. Actarus refuse de la tête. Alcor : Bon en route, Phénicia. / Allons-y, Maria. Phénicia : Entendu ! / Ok ! Alcor : Alcorak go ! / Double Spazer ! Phénicia : Fossoirak go ! / Drill Spazer ! Alcor : A nous de jouer. Il ne semble pas y avoir de survivants. / On commence nos investigations. Aucun survivant, on dirait. Phénicia : Si j’allais voir ce qui se passe en dessous ? / Je vais voir sous l’eau. Alcor : D’accord. Prends quelques photos. / Entendu. Et prends des photos. Phénicia : A tout de suite. Il y a quelque chose qui ressemble à un immeuble en ruine. / Ok. On dirait des débris de bâtiments. Alcor : Prends des photos. / Prends des photos ! Phénicia : A tes ordres ! Ah ! Alcor, je suis attaquée par une pieuvre géante. / Ok. Kôji, je suis prise dans des algues ! Alcor : Comment ! / Comment ? Phénicia : Oui, elle bloque les commandes. / Je ne peux pas m’échapper. Alcor : Je vais essayer de te tirer de là. / Reste calme, je viens te sauver ! Alcor plonge dans la mer

Base sous-marine Minos : Ah ah ah, l’imbécile ! Il ne sait pas à quoi il s’expose. / L’imbécile. Il ne se doute de rien.

Sous l’eau. Phénicia : Alcor, ne fais pas de bétise. Ah, des requins ! / Kôji, fais attention ! Un requin ! Kôji, enfuis-toi ! Alcor : NA / Bon sang ! Il monte sur un requin. Alcor : Ah, une antenne ! Des requins cybernétisés ! / Une antenne ! C’est un requin-cybord ! Phénicia : Alcor ! / Kôji ! Alcor : Phénicia, tire sur l’antenne. / Maria, vise leur antenne. Phénicia : Sur l’antenne ? Missiles omega ! Alcor, remonte, voilà un golgoth. Missiles Omega ! Deltalame ! / Leur antenne ? Marine Missiles ! Kôji, dépêche-toi ! Un Végamonstre approche ! Marine Missiles ! Marine Cutter ! Alcor : Attention ! Missiles Alpha ! / Attention ! Double Missiles ! Phénicia : Merci. / Merci !

Base sous-marine. Horos : Bon sang, on les avait presque. / Malédiction, on les a ratés ! Minos : Oui, c’est dommage. Parce que maintenant, ils vont nous envoyer Goldorak. / Ça se présente mal. Le Pr Umon va maintenant envoyer Grendizer. Horos : Qu’ils viennent. Nous allons le recevoir avec tous les honneurs dus à son rang. / Bon, dans ces conditions, c’est nous qui allons l’attirer ici. Minos : Qu’est-ce que tu veux dire ? / Comment ça ? Horos : Goldorak perd 50 % de ses pouvoirs en plongée. C’est une excellente occasion. Nous avons une chance d’en finir avec lui. / La force de Grendizer est deux fois moindre sous l’eau. Je vais donc l’y attirer. Ecoutez, laissez-moi faire.

Centre Procyon : Regardez. On dirait une antenne. En haut à droite. / Qu’est-ce que c’est ? N’est-ce pas une antenne, à droite ? Actarus : Une base de communication ? / Une base de communication ? Procyon : Vas savoir. Tout est possible quand on a affaire à des monstres. / Elle a dû émerger avec la nouvelle île volcanique. Alcor : J’ai compris. Ils ne voulaient pas qu’on la découvre et ils l’ont fait sauter en même temps que le bateau. / J’ai compris ! Pour ne pas se faire repérer, ils ont coulé le Kuroshio-maru 7 et nous ont attaqués. Actarus : Je crois qu’Alcor est dans le vrai. / Oui, je pense que tu as raison. Alcor : Dans ce cas-là, on a qu’à y retourner. / Alors, il faut les attaquer ! Aïe ! Phénicia : Alcor, mais tu es encore trop faible. / Kôji, ça va ? Procyon : Une seconde. Il est dangereux de plonger sans savoir où l’on va. Explorez d’abord les fonds avec le sous-marin de poche. / Un instant. Ce serait dangereux de plonger tout de suite. Observons d’abord les fonds marins avec une sonde.

Au-dessus de la mer. Phénicia largue le sous-marin. Phénicia : Allô, le Centre, ici Phénicia. Parez à plonger. / La sonde sous-marine est en place. Procyon : Parfait. Tu peux commencer tes recherches. Argoli, allez-y, donnez-lui le feu vert. / Activez la sonde sous-marine. Argoli : NA / Bien, j’active la sonde sous-marine.

Base sous-marine. Minos : Qu’est-ce que c’est encore que ça ? / Il faut la détruire. Horos : Laisse-les s’amuser un peu. Les petits poissons ne m’intéressent pas. C’est Goldorak que je vise. / Laissons-la encore un peu. Comme ça, on est sûr que Grendizer viendra.

Centre Procyon : Mon Dieu ! / Regardez ! Ils découvrent une partie de la base. Le radar est détruit. Procyon : Ce doit être le quartier général des forces d’invasion de Vega. / C’est la base d’invasion des Forces de Vega. Actarus : Père, je t’en prie. Donne-moi l’autorisation d’y aller. / Père, laissez-moi y aller. Procyon : Ecoute-moi, Actarus. La sonde d’investigation nous indique que la base se trouve dans cette fosse. N’oublie pas que Goldorak ne peut pas descendre à plus de 400 mètres. / Regarde, Daisuke. C’est ce plateau continental que la sonde a inspecté. Grendizer peut supporter une pression d e40 bars et donc aller à 400 m. Actarus : Entendu. Si j’ai bien compris, le fond de cette fosse est inaccessible pour Goldorak ? / C’est la profondeur maximale de ce plateau, n’est-ce pas ? Procyon : Exactement. Tu ne pourrais pas supporter la pression. Tu ne dois à aucun prix t’aventurer jusqu’à leur base, tu risquerais la désintégration. / C’est ça. La fosse est profonde de milliers de mètres. Tu ne dois surtout pas aller par là. La pression te broierait. (Je n’ai pas vu quand, mais à ce moment-là, Vénusia n’est plus dans la pièce.) Actarus : Entendu, père. Phénicia, tu es prête ? / C’est entendu. Allons-y, Maria. Phénicia : Oui. / Oui ! Alcor : Actarus, laisse-moi y aller aussi. / Laissez-moi venir ! Actarus : Non reste ici et repose-toi. Allons-y, Phénicia. / Non, repose-toi. Viens, Maria. Vénusia : Non. C’est moi qui irai. / J’irai. Phénicia : Vénusia, ça ne va pas être une partie de plaisir. / Les fonds marins sont très dangereux. Vénusia : Vénusiak est conçue pour opérer en immergation. / C’est moi la plus habituée au Marine Spazer. Actarus : Nous n’avons plus de temps à perdre. Allons-y. / Ok, entendu. On décolle ! Alcor : Actarus, sois prudent ! / Daisuke, fais attention !

Décollage de Goldorak et de Vénusiak.

Au ranch Mizar : Oh, c’est Vénusia ! / Hé, Hikaru, courage. Riguel : Vénusia, fait bien attention. Oh, elle va m’attraper froid en descendant aussi profondément. / Hikaru, fais bien attention ! Et ne te plains pas si tu prends froid sous l’eau. J’vous jure…

Base sous-marine Minos : Le voilà ! / Il est là. Horos : Je vais l’accueillir. Cette fois, il n’en sortira pas vivant. / Laissez-moi faire. Cette fois, il ne repartira pas vivant.

Actarus : Prête ? / Tu es prête ! Vénusia : Hum, hum. / Oui Actarus : Transfert ! Autolargue ! Renversement ! Assemblage ! / Chute in ! Dizer go ! Scramble Turn ! Combinaison Cross !

Base sous-marine. Horos : Parez à lancer les torpilles. Feu ! Envoyez les requins en même temps ! / Missile algal, feu ! Envoyez ensuite les requins-scies !

Vénusia : Oh ! / Duke ! Actarus : Astérohaches ! / Double Harkin ! Ils sont attaqués par les requins. Actarus : Ah, il faut atteindre leurs antennes. Cornofulgure ! Ça, ça va les refroidir. Clavicogyres ! Astérohaches ! / Bon sang ! Je dois brouiller leurs ondes de téléguidage. Space Thunder ! C’est le moment. Shoulder Boomerang ! Double Harkin ! Vénusia : Fantastique, Actarus ! Oh ! / Il s’en sort toujours. Oh! Ils sont attaqués par le Golgoth. Actarus : Missiles Gama ! / En avant. Vénusia : Missiles Oméga ! / Marine Missiles ! Actarus : Sale bestiole ! Bon sang ! Je suis immobilisé ! Il essaye de nous enterrer sous des rochers. Ah, il va arriver. Ici, le Prince d’Euphor, j’appelle le Centre. / Ce Végamonstre est redoutable. Bon sang ! Rien à faire. Je ne peux plus bouger. Il veut nous ensevelir. Ici, Duke Fleed ! Centre Spatial, répondez ! Procyon : Je t’écoute. / C’est moi. Actarus : Nous avons été attaqués par un Golgoth. Il nous a coincés sous des rochers. Impossible de bouger. / Un Végamonstre nous a coincés sous l’eau. Nous sommes immobilisés sous des rochers. Procyon : Mon Dieu ! / Quoi ? Phénicia : Oh, non ! Actarus : Ils savent que je perds 50% de mon pouvoir sous l’eau. Je ne peux rien faire ! / Ils ont dû évaluer la perte de puissance de Grendizer dans l’eau. Je suis désolé. Alcor : Il faut qu’on aille le sauver. / Il faut les sauver. Phénicia : Et il faut se dépêcher. / Kôji, allons-y ! Procyon : Il est à moins 400 mètres. Je ne vois pas comment vous pourrez intervenir. / C’est à 400 m de profondeur. On ne peut rien faire. Alcor : Nous ne pouvons pas rester ici et nous croiser les bras ! / Alors vous voulez les laisser mourir ? Procyon : Actarus, écoute-moi, mon fils. Nous ne pouvons rien faire pour le moment. La seule solution pour toi est d’essayer de t’en sortir par tes propres moyens. Ne perds pas espoir et tâche de faire le maximum. / Duke Fleed, écoute bien. On ne peut pas venir vous sauver. Votre seul espoir est de vous en sortir par vous-mêmes. Surtout, ne perdez pas espoir, et agissez avec sang-froid. Actarus : J’ai déjà fait le maximum. / Nous ferons tout pour nous échapper. Alcor : Jamais il ne pourra s’en tirer tout seul. / Il fallait que ça arrive sous l’eau ! Phénicia : Actarus ! / Mon frère… Mizar : Oh, c’est épouvantable !

Ranch. Mizar : Papa, papa, réveille-toi. Réveille-toi, bon sang ! Vénusia est bloquée sous l’eau par un Golgoth. / C’est terrible ! Papa, c’est terrible ! C’est Hikaru ! Hikaru est piégée sous l’eau ! Riguel : Oh là là, on n’a pas idée de jouer à des jeux pareils. / Et ça, c’est sa faute. Mizar : Goldorak aussi, il est bloqué avec elle. / Elle est en danger de mort avec Grendizer ! Riguel : Goldorak aussi ? / Grendizer aussi ? Mizar : Mais ils risquent de mourir, tous les deux ! / Elle risque de mourir ! Riguel : Quoi ! Mourir ? Allez, Tornade ! En route, ma belle ! Tiens le coup, mon enfant ! Nous arrivons ! / Quoi ? Elle va mourir ? Hue, fidèle monture ! Au galop ! Hue ! Hue ! Hikaru, ne meurs pas !

Centre Riguel : Procyon Procyon, pas de panique. Je suis là et je vais leur faire voir, moi, de quel bois je me chauffe ! Allons-y ! / Messire Umon ! Je vais participer au sauvetage ! Procyon : Riguel ! Alcor : Actarus et Vénusia sont bloqués par 400m de fond et on ne peut rien faire pour eux. / C’est à 400 m de profondeur. C’est rageant, mais on ne peut rien faire. Riguel : Quoi ! 400m de fond ? / Quoi, 400 m ? Alcor : Oui. Riguel : Oh ! / C’est pas vrai… Mizar : Papa ! / Papa ! Phénicia : Oh non, non ! Il faut trouver quelque chose ! / Non ! J’ai un mauvais pressentiment.

Sous la mer. Vénusia : Actarus ! Actarus, l’eau ! L’eau s’infiltre ! / L’eau de mer s’infiltre ! Daisuke ! Actarus : Ah, c’est le bouquet ! / De l’eau s’infiltre ? Vénusia : La pompe ne marche plus. Les requins ont dû l’endommager. / La pompe ne marche plus. Un requin a dû la détruire. Actarus : Colmate la fissure et répare la pompe. Et garde ton sang-froid. / Il faut retenir l’eau et réparer la pompe. Couvre la brèche ! Vénusia : Rien à faire. / Ça ne sert à rien. Actarus : Essaye encore, il faut y arriver. / Tiens bon !

Base sous-marine. Horos : Regarde ! Goldorak est déjà dans sa tombe. / Regardez, Grendizer se débat en enfer. Minos : Peut-être est-il déjà en enfer ! / Il est dans une situation désespérée.

Centre Procyon : Est-ce que vous êtes parvenus à réparer cette pompe ? / La pompe n’est toujours pas réparée ? Vénusia : Impossible ! Le poste de pilotage est presque inondé. / Impossible de la réparer. Le cockpit est presque noyé. Riguel : Professeur, on ne peut pas les laisser mourir comme ça ! / Hikaru, ne renonce pas ! Tu dois survivre, Hikaru ! Mizar : Papa ! Tais-toi ! / Papa !

Riguel court dans la forêt. Riguel : Qu’est-ce que je pourrais faire ? Hop, allons-y. Mon Dieu, sauvez ma petite fille, je vous en prie. Elle est si bonne. Je vous promets de faire ce que vous voudrez si vous me la sauvez. / Je n’y tiens plus ! Ô Dieux, sauvez Hikaru. C’est une bonne fille, dévouée à son père. Ô Dieux !

Sous l’eau. Actarus : Vénusia ! Vénusia ! Tiens le coup ! Ah, l’oxygène commence à manquer. Que faire ? Utiliser la puissance maximale. Ah oui, ça risque d’épuiser toute l’énergie. Mais c’est un risque à courir. Je n’aurais pas deux occasions. Vénusia ! Mets en marche et accroche-toi. Tu entends ? / Hikaru, ça va ? Hikaru ! Elle commence à manquer d’oxygène. Elle risque d’y passer. Tentons le tout pour le tout. En cas d’échec, Grendizer n’aura plus la moindre réserve d’énergie. C’est un pari dangereux. Hikaru, propulse aussi le Marine Spazer ! Compris ? Vénusia : Oui. / Oui. Actarus : Goldorak, megamac ! / J’y vais. Grendizer, pleine puissance, go ! Vénusia : Vénusiak, megamac ! / Marine Spazer, go ! Actarus : Allez, dégage-toi ! Un petit effort. / Je t’en prie, Grendizer. Puissance maximale ! Tout le monde prie. Vénusia : On n’y arrivera jamais ! / Je ne tiens plus ! Actarus : Vénusia, du calme. Surtout ne t’endors pas. Vénusia ! Courage ! On va y arriver ! Ça y est ! / Hikaru, tiens bon ! Ne t’endors pas ! Accroche-toi ! Hikaru ! Pleine puissance ! En avant ! Ils se dégagent Goldorak grimpe sur le dos du Golgoth, sortent de l’eau puis le jette dans un volcan actif. Actarus : Alors, comment te sens-tu ? / Hikaru, comment te sens-tu ? Vénusia : Beaucoup mieux. Ça fait du bien de respirer un peu d’air frais. / On ne peut mieux. L’air enneigé est si bon. Actarus : Oh, oui, comme tu dis. / Tu ne perds pas le nord. Vénusia : Désolée !

Ranch Vénusia : Allez, réveille-toi, papa. Actarus est venu prendre de tes nouvelles. / Daisuke prend la peine de venir et toi, tu te caches. Riguel : Silence ! Fichez-moi la paix. Tu me ferras mourir dix ans avant mon heure. J’ai attrapé la crève. Atchoum ! / Tais-toi, espèce de fille indigne ! A cause de toi, j’ai dû perdre 20 ans d’espérance de vie. Actarus : Tes vœux ont été exaucés, Riguel. Tu as accompli un véritable miracle. / Les dieux ont entendu vos prières. Un séisme miraculeux a même eu lieu. Riguel : Oh, toi, tais-toi ! / Ne me flatte pas ! Mizar : Tu sais, tu ne l’auras pas en le flattant. Tiens, la danse du dragon ! / Une fois qu’il prend la mouche, il n’y a rien à faire. Oh, la danse du lion ! Alcor : Tonton Riguel, nous te souhaitons de joyeuses fêtes ! / Danbei, je vous souhaite la bonne année ! Riguel : Ah, c’est très gentil. Je vais vous montrer, moi, ce que c’est que la vraie danse du dragon. / On a enfin une ambiance de fête. Montre voir.

Episode suivant : Destruction de la base sous-marine. Le Procyon Umon nous a interdit toute sortie contre la base sous-marine des Forces de Vega jusqu’à l’achèvement du module pour fonds marins : l’Ultra-Submarine. Mais, ne supportant plus les assauts de l’ennemi, je sors quand même et me fais capturer par un Végamonstre. Duke Fleed, ne viens pas ! Un piège t’attend sous l’eau !