Ranch du Bouleau Blanc

De Wikirak
Aller à : navigation, rechercher
Ranch.jpg

Le propriétaire et résidant de Ranch est Rigel ainsi que ses enfants Vénusia et Mizar. Actarus y travaille en tant que palefrenier. Ce ranch est en fait une ferme d'élevage (chevaux, vaches etc.) Rigel y a une sorte d'observatoire qui lui permet d'observer le ciel à la recherche d'OVNIS.

C'est sur ce lieu qu'Alcor arrive dans le premier épisode, pris pour un extra-terrestre par Rigel.

Ce lieu est pris pour cible lors de l'épisode 3 par les hordes de Véga alors que les héros et leurs amis y passent une soirée festive.

Le Professeur Procyon possède une maison à flanc de colline qui touche les limites de l'exploitation et la surplombe.

Près de cette ferme se trouve le Centre qui sert de base secrète pour GOLDORAK. Dans l'épisode 10, Véga y localise le hangar de l'OVTerre, aidé par le jeune Uranus et beaucoup de ses sbires vont désormais s’intéresser à ses habitants.

Ce lieu accueillera la septième édition de la course annuelle de chevaux à laquelle participent Alcor et Phénicia dans l'épisode 50.

La position géographique du Ranch par rapport au Centre change constamment d'un épisode à l'autre. Si dans le dessin préparatoire il se trouve derrière lui, dans la série il peut aussi bien apparaitre devant que sur le coté selon l'épisode, son portail d'entrée lui faisant face comme pouvant lui tourner le dos.

Le nom original de la ferme est "Shirakaba". Dans la réalité, elle est située à 100km à l’ouest de Tokyo dans une forêt de bouleaux, dans la préfecture de Yamanashi (île d'Honshu du Japon). Ses paysages sont très bien reproduits dans l’animé (Villella, 2005).

Shirakaba (白樺?), (« Blanc Bouleau ») est le nom d'une revue littéraire japonaise publiée à Tokyo du mois d'avril 1910 jusqu'en 1923. Shirakaba est un dōjinshi, (recueil amateur) animé par un groupe d'écrivains et d'artistes qui prend plus tard le nom de Shirakaba-ha (白樺派?) (« école de Shirakaba »). Nombre des collaborateurs de la revue sont de jeunes intellectuels issus de la haute bourgeoisie, nés dans les années 1880 du siècle précédent. Partisans du point de vue littéraire et idéologique de l'individualisme et de l'humanitarisme à l'exemple de Léon Tolstoï, ils sont politiquement de tendance démocratique. Le groupe Shirakaba exerce une grande influence sur le climat culturel de l'ère Taishō, contribuant au dépassement du courant naturaliste en littérature et donnant naissance au genre Watakushi shōsetsu (« roman du "je" »), dominant pendant la période d'après-guerre. (Source : Wikipedia).