Le camp de la lune noire

De Wikirak
Aller à : navigation, rechercher
image de l'écran titre en japonais

VF : Le Camp de la Lune Noire

VO : Dépasser sa colère face à l'impardonnable / Yurusarezaru ikari o koete

Numéro de l'épisode dans la série : 09

Saison : 1

Numéro de l'épisode dans la saison : 09

Appareil ennemi : Robot d'Euridie

Episode clé : NON

Fiche technique

Scénario : Keisuke FUJIKAWA

Direction animation : Keisuke MORISHITA

Direction technique : Tsunekiyo OTANI

Direction artistique : Hidenobu SHIN

L'épisode

Résumé

Minos et Hydargos reçoivent au Camp de la Lune Noire une nouvelle arrivante, Euridie, originaire de la planète Concordia, envoyée en mission par la Division Ruine. Minos lui ordonne de se faire sauter avec GOLDORAK au moyen d'une kamikabombe et l'informe de l'existence d'un pacte de non-agression entre Concordia et le Grand Stratéguerre si et seulement si elle réussit sa mission de tuer le prince d'Euphor, en lui remettant un sabre en cadeau.

Sur Terre, au Centre spatial, la Lune rouge est détectée, ainsi que la Soucoupe Amirale. Alcor émet l'idée d'attaquer une fois les forces de Véga. Le professeur ne l'approuve pas. Actarus quant à lui, en a une autre, celle de ne pas détruire les "antiraks" pour pouvoir faire prisonniers leurs pilotes qui sont originaires de la Division Ruine, afin de les interroger.

Le lendemain, à bord de la Soucoupe Amirale, Euridie se prépare à partir. Hydargos lance une escadrille de navettes attaquer une école. Alcor intervient à bord de son ovt, bientôt rejoint par Goldorak. A l'apparition du robot, Hydargos ordonne à Euridie de décoller. La jeune femme hésite quelques secondes avant d'obéir. Le combat commence, mais seul GOLDORAK lance ses armes, son adversaire ne faisant que les esquiver. Au bout de quelques instants, l'antirak bondit sur GOLDORAK et le ceinture. Ce dernier tente sans succès de se dégager. Hydargos ordonne à Euridie d'amorcer la kamikabombe. Les deux robots sont entourés d'un halo rouge. Actarus active un dispositif pour annuler le processus d'autodestruction et un halo vert entoure à présent les deux adversaires. Il parvient à se dégager en s'autolarguant. Il repousse l'antirak au moyen du rétrolaser, qui s'écrase au sol. Après avoir réintégré sa soucoupe, GOLDORAK se pose. Actarus se rend compte que le pilote de l'antirak est une femme et qu'il ne pourra jamais l'obliger à parler. Celle-ci reprend connaissance et le menace avec son sabre. Alcor intervient et la jeune femme perd de nouveau connaissance. Hydargos se demande si Euridie ne les a pas trahis.

Plus tard, dans une chambre de la maison du professeur Procyon, la jeune femme se réveille. Elle est entourée par Actarus et Alcor. Elle est effrayée mais les deux hommes tentent de la rassurer. Ils présentent la jeune femme au professeur. Euridie supplie d'être tuée, Actarus lui répond en lui disant qu'il lui apprendrait à aimer la vie. Vénusia lui offre une robe. Elle est présentée ainsi vêtue, aux habitants du ranch ainsi qu'à Banta. Pendant ce temps, Hydargos et Minos s'interrogent sur la disparition d'Euridie.

Plus tard, au ranch, un diner dansant a lieu. Si tous nos amis sont en train de danser, Euridie préfère rester assise. Elle observe Actarus et l'image du prince d'Euphor lui vient. Elle repense au pacte passé avec Véga. Elle quitte la salle. Actarus la suit. Elle rejoint son antirak où Hydargos l'appelle par radio. Après avoir hésité elle lui accuse réception. Elle lui dit avoir vu un homme qui ressemblait au prince qu'elle pourrait tuer facilement. Hydargos lui rappelle que le sort des habitants de son peuple est entre ses mains. Actarus la rejoint. Euridie lui demande s'il est le pilote de Goldorak, Actarus lui répond par l'affirmative. Elle sort son sabre. Actarus lui propose de rester sur Terre. Elle brandit son arme mais la lâche au bout de quelques secondes. Elle étreint Actarus dans ses bras en lui demandant de la pardonner et qu'elle ne pouvait pas le tuer.

Actarus l'emmène dans une chambre qui lui a été prêtée dans la maison de son père adoptif et lui souhaite une bonne nuit. La jeune femme est toujours indécise sur son avenir, sachant qu'elle a d'un côté la vie de son peuple entre ses mains, l'autre côté la bonté d'Actarus qui l'a profondément touchée. Une nouvelle fois, ayant changé de tenue, elle quitte sa chambre avec son sabre. Elle se rend dans la chambre d'Actarus qui est endormi. Elle hésite quelques instants et lance son arme pour le tuer. Actarus l'évite in-extrémis. Euridie demande de la pardonner et de la laisser partir.

Elle rejoint son antirak, Actarus la poursuit mais ne peut empêcher qu'elle décolle. Peu après GOLDORAK décolle a son tour. Euridie est repérée par Hydargos qui lui demande si elle a exécuté sa mission, elle lui répond par la négative. L'homme de Véga ordonne qu'elle soit supprimée. Goldorak tente de s'interposer mais un tir venant de la soucoupe Amirale atteint l'antirak. Euridie se remémore des bons moments passés au ranch. GOLDORAK ne peut empêcher que l'antirak s'écrase. Hydargos envoie des navettes contre GOLDORAK que ce dernier détruit aisément. La soucoupe Amirale quitte les lieux. Avant de pousser son dernier soupir, dans les bras d'Actarus, Euridie lui demande de veiller sur Concordia. Le jeune homme le lui promet. Il fait le serment de veiller à ce que la paix règne sur la planète.

Particularités

C'est dans cet épisode qu'est expliquée la différence qui ne sera pas toujours respectée d'ailleurs, entre un Golgoth, automatisé, et un "Antirak" (ou plus tard Antérak) qui est piloté, selon la version française.

L'épisode en chiffres

Au Japon

Date de 1ère diffusion: 30 Novembre 1975

Taux d'audience: 25,4%

En France

En Italie

Textes de l'épisode (VF/VO)

Texte 09

Merci à Florence, qui a accompli ce travail et dont l'effort original peut être trouvé ici ; https://lesdecouvertesdeflo.wordpress.com/goldorak/textes-des-episodes/