Goldorak, Getter Robot G et Great Mazinger contre le Dragonosaure

De Wikirak
Aller à : navigation, rechercher
Kessen.jpg

Nom original (caractères originaux) : グレンダイザー・ゲッターロボG・グレートマジンガー 決戦!大海獣

Nom original (caractères latins) : Grendizer, Getter Robo G, Great Mazinger: Kessen! Daikaijuu

Nom français : L'attaque du Dragosaure (premier doublage) / Goldorak, Getter Robot G et Great Mazinger contre le Dragonosaure (second doublage)

Date de sortie initiale : 18 juillet 1976

Durée : 31 minutes

Staff ayant œuvré sur ce deuxième film

Seiyū / comédiens de doublage de ce deuxième film

Ce film devrait en principe se situer en pleine saison 2, entre les épisodes 41 – Le baptême du feu et 42 – Péril en la demeure. Si Great Mazinger et Goldorak sont des séries faciles à apparenter, il n’existe par contre aucune connexion entre elles et Getter Robot et sa suite Getter Robot G.

Un monstre marin appelé « dragonosaure » sème la terreur en attaquant des bateaux et des installations côtières. Sorte de gigantesque dinosaure mutant, l’animal se nourrit de pétrole et grandit au fur et à mesure qu’il s’alimente.

Réunis dans les locaux du ministère de la Défense, les professeurs Procyon, Yumi et Saotome décident de former une unité spéciale composée des robots des différents laboratoires : Goldorak et Alcorak pour le Centre spatial de Recherches, Great Mazinger, Diana Alpha et Vénus Ace pour la Forteresse des Sciences et Getter Robot G pour le Laboratoire Saotome.

Le commando de choc est envoyé contre le monstre et constate rapidement que celui-ci est pratiquement invulnérable : les armes utilisées contre lui demeurent sans effet et ses multiples têtes repoussent dès qu’on les coupe. Pour compliquer le tout, Boss Borot (Béliorak) s’est imprudemment joint aux combattants et a été avalé par la bête. Après l’avoir délivré, les robots lutteurs affrontent une deuxième fois le dragosaure, qui menace à présent la ville de Tokyo. Ils parviendront finalement à le détruire en faisant exploser le fuel accumulé dans son estomac.


Gggm.jpg


Ce film est avant tout un produit commercial destiné aux fans des différentes séries dont il utilise les personnages (cf principe du cross-over). Son scénario est le prétexte à une exhibition musclée de robots lutteurs face à un monstre d'aspect grotesque. Son assimilation possible à une métaphore au regard de ce dont il se nourrit (pétrole) lui confère un aspect "regardable" pour le message écologique au moins que le film est censé véhiculer. La scène où Béliorak s’évade des entrailles du dragosaure en empruntant ses voies naturelles résume le niveau de ce court-métrage et si l'on recherche de l'élégance dans le propos, mieux vaut passer son chemin sans doute.

Drago2.jpg


Comme "Goldorak contre Great Mazinger", outre son charcutage dans "Le retour de Goldorak", ce film a été doublé et diffusé dans toute son intégrité pour la première fois en France en 1998, avec la voix de Daniel Gall. Il avait alors été intitulé 'L'attaque du Dragosaure".

Dra.jpg