Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Rubrique spéciale pour ce qui se rapporte à l'univers Goldorak sur papier
Avatar du membre
Lasernium66
Grand Goldorak
Grand Goldorak
Messages : 3462
Enregistré le : mar. mars 07, 2017 14:47 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par Lasernium66 » mar. sept. 25, 2018 19:37 pm

Le résumé en couverture arrière se conclut par ces mots : « Il s'agit de prendre Goldorak au sérieux ». J'aurais dû me méfier...

Et voici ce que ça peut donner :

La capacité des enfants à vibrer au rythme de l'histoire s'opposerait aux lectures des adultes, qui interféreraient une intention de communication liée à un énonciateur réel, là où il n'y aurait pas nécessairement à voir de conclusion normative. Car si les enfants ont pu suivre le processus de mise en phase, qui permet la construction de cet espace de communication, et y prendre du plaisir, les parents n'ont sans doute vu du programme que des bribes, par exemple les scènes de combat.
(Chapitre « Répétition et itération dans Goldorak »)

Goldorak peut se lire comme constituant un récit multidirectionnel avant la lettre et, en ce sens, très avant-gardiste par rapport à l'émergence de cette notion, en ce qu'il établit un dialogisme implicite entre différents traumatismes historiques (holocauste nucléaire, Shoah), tout en mettant en scène et en s'appuyant sur des motifs évocateurs de l'esthétique concentrationnaire. (...) Le champ sémantique méta-textuel de la résistance, de la responsabilité et de la spectralité, la place centrale accordée à la figure du témoin, la thématique de la cicatrice, ainsi que la figure du double et du dédoublement des personnages aussi bien féminins que masculins constituent des techniques narratives communes à la fois aux récits de survivants de la Shoah et aux contes de fées, qui ont non seulement, pour la victime, une fonction cathartique mais qui permettent aussi aux jeunes téléspectateurs de développer les outils nécessaires pour surmonter et résoudre leurs conflits intérieurs.
(Chapitre « Goldorak et l'imaginaire concentrationnaire »)

Métamorphosée, elle [Minas] devient le double d'un Minos-Janus, la Lady Macbeth qui l'habite et guide vers le pouvoir sa volonté défaillante. (...) La révolte de Minas oblige à la voir plus terrible que Minos, ou plus révoltée encore – en épouse frustrée, en épouse sans descendance ou alors en opposante in fine sacrificielle à l'oppresseur masculin.
(Chapitre « De Shakespeare à Goldorak »)


Je répète que je n'ai absolument rien contre la culture dite « savante », ni contre les analyses littéraires pointues, bien au contraire, mais avouez tout de même qu'il faut un certain courage pour se farcir ce verbiage creux et pédant, qui en dit bien plus long sur ses auteurs que sur la série qu'il est censé décrire. Et qui, surtout, donne vraiment envie de (re)voir Goldorak !

Avatar du membre
Monsieur Vilak
Grand Goldorak
Grand Goldorak
Messages : 14288
Enregistré le : lun. janv. 02, 2006 23:32 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par Monsieur Vilak » mar. sept. 25, 2018 20:21 pm

Ouais.....

En tout cas merci, ça a du être bien chiant de reproduire tout ça pour nous!
Prend Goldorak, parles-en, rassemble les gens qui partagent cette passion et rend la plus vivante.
Au final, il y aura encore plus de Goldorak pour toi-même et pour le monde.

Merci Monsieur Huchez...

WIKIRAK

Avatar du membre
Lasernium66
Grand Goldorak
Grand Goldorak
Messages : 3462
Enregistré le : mar. mars 07, 2017 14:47 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par Lasernium66 » mar. sept. 25, 2018 20:29 pm

Monsieur Vilak a écrit :
mar. sept. 25, 2018 20:21 pm
ça a du être bien chiant de reproduire tout ça
Très franchement... oui ! :lol:

Avatar du membre
Pambou
Webmaster
Webmaster
Messages : 11861
Enregistré le : jeu. mai 02, 2002 23:51 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par Pambou » mar. sept. 25, 2018 21:21 pm

il est écrit en quel langue le livre ?
j'ai essayé de traduire avec Google traduction ,mais j'arrive pas a traduire dans une langue que je puisse comprendre :homer:
Vectrex la première console "trans"portable

Avatar du membre
Monsieur Vilak
Grand Goldorak
Grand Goldorak
Messages : 14288
Enregistré le : lun. janv. 02, 2006 23:32 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par Monsieur Vilak » mar. sept. 25, 2018 21:32 pm

:D :D :D

si le Boss se met à faire de l'esprit...
Prend Goldorak, parles-en, rassemble les gens qui partagent cette passion et rend la plus vivante.
Au final, il y aura encore plus de Goldorak pour toi-même et pour le monde.

Merci Monsieur Huchez...

WIKIRAK

Avatar du membre
Lasernium66
Grand Goldorak
Grand Goldorak
Messages : 3462
Enregistré le : mar. mars 07, 2017 14:47 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par Lasernium66 » mar. sept. 25, 2018 21:36 pm

Pambou a écrit :
mar. sept. 25, 2018 21:21 pm
il est écrit en quel langue le livre ?
Voyons, chef, c'est du français simple et usuel, spécialement destiné aux jeunes.

Tu ne te souviens pas, lorsque tu regardais Goldorak en 1978, du plaisir que tu ressentais à l'époque en suivant le processus de la mise en phase ou en expérimentant la fonction cathartique des champs sémantiques méta-textuels ? En tout cas, moi, je m'en souviens très bien, et j'y repense très souvent !

Avatar du membre
LVD
Grand Goldorak
Grand Goldorak
Messages : 1366
Enregistré le : mer. oct. 04, 2006 10:51 am

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par LVD » mer. sept. 26, 2018 01:05 am

Franchement, c'est comprehensible (je parle de la forme; le fond c'est une autre histoire...) Penible mais comprehensible.

J'ai des idees pour de futurs articles, qui s'y colle?
-la denonciation du fachisme dans Inspecteur Gadget
-les Transformers et le Complexe d'Oedipe
-l'existentialisme dans Gu Gu Ganmo
-toute la pensee de Nietzche sous-jacente dans Captain Tsubasa

Avatar du membre
Pambou
Webmaster
Webmaster
Messages : 11861
Enregistré le : jeu. mai 02, 2002 23:51 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par Pambou » mer. sept. 26, 2018 11:00 am

Lasernium66 a écrit :
mar. sept. 25, 2018 21:36 pm
Tu ne te souviens pas, lorsque tu regardais Goldorak en 1978, du plaisir que tu ressentais à l'époque en suivant le processus de la mise en phase ou en expérimentant la fonction cathartique des champs sémantiques méta-textuels ? En tout cas, moi, je m'en souviens très bien, et j'y repense très souvent !
ca doit etre pour cela que je n'ai pas regardé d'episodes depuis de nombreuses années. je dois être allergique au meta-catharmantique machin truc
Vectrex la première console "trans"portable

Avatar du membre
Pambou
Webmaster
Webmaster
Messages : 11861
Enregistré le : jeu. mai 02, 2002 23:51 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par Pambou » mer. sept. 26, 2018 11:49 am

Monsieur Vilak a écrit :
mar. sept. 25, 2018 21:32 pm
:D :D :D

si le Boss se met à faire de l'esprit...
j'ai du mal , je suis pas équipé pour .... :roll:
Vectrex la première console "trans"portable

Avatar du membre
fugazi
Grand Goldorak
Grand Goldorak
Messages : 1290
Enregistré le : mar. mai 07, 2002 13:25 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par fugazi » lun. oct. 01, 2018 14:15 pm

La grosse faiblesse de ce livre, c'est qu'en 230 pages, il n'y a aucune, zéro, nada interviews/témoignages d'acteurs historiques de Grendizer.
Donc forcément, beaucoup d'analyses sont subjectives.
Et en fonction des rédacteurs, cela donne parfois des articles indigestes et prétentieux qui paraissent intellos de part leurs styles, mais qui sont complètement creux sur le fond.
Florian a d'ailleurs l’honnêteté de l'écrire : pour aller plus loin (dans l'analyse de la musique), il faudrait interviewer Kikuchi ou un de ses collaborateurs, pour savoir comment il composait, comment il enregistrait, ses contraintes budgétaires/horaires, le nombre de musiciens, remettre ses travaux de Goldorak dans le contexte plus global de ses autres compositions d'époque etc.
De toute façon, ce livre n'a pas vocation à être vendu. Peut-être pourra t-il être loué dans certaines bibliothèques, et encore.
A Lyon, il n'y avait qu'un seul exemplaire en rayon à la Fnac, et un autre à Decitre (aucun à Gibert par exemple).
Cinq livres à tout casser dans Lyon. Pour un million et demi d'habitants.
Goldorak n'est pas vendeur (contrairement à d'autres vieilles licences), et encore moins dans un ouvrage universitaire à 25 euros.
Par ailleurs, le discours de Sarah Hatchuel est très étonnant, elle parle à longueur d'interviews de Réhabilitation.
Il faut réhabiliter Goldorak !
Mais qu'est ce qu'on s'en fout de réhabiliter Goldorak ?
Je n'ai pas besoin que la majorité aime une œuvre pour me conforter sur le fait que j'ai raison d'aimer cette œuvre. (et inversement !)
Et puis il n'y a pas en France d'un coté les pro Goldorak, et d'un autre coté les anti Goldorak.
Il y a juste 67 millions de Français qui s'en foutent et qui n'ont aucun avis sur la question et qui n'en auront jamais.
Ce livre ne sera lu que par une petite dizaine de passionnés, comme tout les ouvrages de presses universitaires en somme.
Pour l’anecdote, ce livre ne présente dans sa partie bibliographie que deux sites internet, mais il synthétise les deux meilleurs de tous les temps sur Goldorak.
A savoir le wikirak (qui retrouve de sa crédibilité, je vois par exemple que 'Du sang sur la neige' ne fait plus référence au décès de la fillette)
Et à savoir... mon blog, héhéhéhé.
je plaisante bien sûr, même si ça me fait plaisir de voir l'URL du blog couché sur du papier glacé plaqué or (enfin certainement, vu le prix - 10 centimes la feuille...)
Et bien au mois de septembre, le blog a reçu... deux nouveaux visiteurs (le 14/09 à 17:12 et le 19/09 à 20:44).
Deux visites en un mois.
Je ne sais pas si ce livre passionne les foules, mais les foules ne sont pas passionnés par la musique de Goldorak, c'est certain !

Avatar du membre
LVD
Grand Goldorak
Grand Goldorak
Messages : 1366
Enregistré le : mer. oct. 04, 2006 10:51 am

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par LVD » sam. avr. 13, 2019 13:33 pm

Je l'ai lu et... au vu des retours je m'attendais a pire franchement.
C'est vrai que d'un article a l'autre (et donc d'un auteur a l'autre) c'est tres inegal.
Les deux premieres parties sont plutot interessantes, meme si le fan n'apprendra rien de nouveau. Parmi les sous-chapitres qui les composent, celui sur la musique est surement tres bien, mais un peu hardcore si on n'a pas un minimum de connaissances dans le domaine:
"Kikuchi affectionne particulierement certains intervalles ou accords connotes : il joue ainsi du mystere de la quinte augmentee, de la tension de la septieme diminuee, ou encore des dissonances formees par les intervalles de seconde mineure et de septieme majeure"
J'ai rien compris :)

Le probleme c'est la troisieme partie , bien que le dernier sous-chapitre soit relativement correct. Mais celui sur "l'imaginaire concentrationnaire" ca va vraiment trop loin. En fait ce chapitre represente bien le souci numero 1: une interpretation personnelle a travers les yeux d'un Occidental (et donc de sa culture). Autant pour les bombes atomiques ok, mais vouloir assimiler Goldorak a la Shoah, je suis sur a 99% que ni Go Nagai ni personne a la Toei n'ait pu y penser au moment de la conception de la serie.


25 euros ca fait peut-etre un peu cheros pour ce que c'est oui. Mais je ne regrette quand meme pas l'achat, ca pourrait pu etre mieux, mais si on se contente des deux premiers tiers du livre cela reste tout a fait correct (bien que, encore une fois, le fan n'apprendra rien de neuf).

Avatar du membre
Zuril
Grand Goldorak
Grand Goldorak
Messages : 3338
Enregistré le : mer. mars 12, 2014 12:36 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par Zuril » mar. sept. 24, 2019 12:59 pm

Vous ne leurs faites pas de cadeau.

Tout à été dit et bien dit. Le livre n'est pas si horrible que ça, mais c'et boursoufflé. J'ai fait des études de communication publicitaire et il y avait un cours de sémiologie. Il fallait se taper du Bachelard et du Baudrillard, et c'est ce qu'on retrouve dans ce bouquin.

L'obsession de voir la Shoa dans Goldorak est presque de mauvais gout et Europeo-centrée. C'est curieux dans un livre qui a des prétentions à connaitre l'histoire du Japon.
Tout au plus, vers 73/74, les films sur les Nazis étaient à la mode dans l'archipel. Portier de nuit, les damnés, salon Kitty, et même Marlène Dietrich dans le top 20 avec "Lily Marlen".

Le seul livre à faire serait celui ou on interrogerait , auteurs, dessinateurs, créateurs de décors, producteurs etc. Pour ce que j'en sais, ce qu'ils disent est bien différent de ce dont parle le livre. Beaucoup plus terre à terre.

Avatar du membre
Go-goldorak
Grand Goldorak
Grand Goldorak
Messages : 2533
Enregistré le : sam. juil. 18, 2015 18:57 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par Go-goldorak » dim. oct. 04, 2020 14:20 pm

Je suis allé au salon du livre du Festival International de Géographie ce week-end. Les éditions PUFR avaient un stand. Et bizarrement, il n'y avait pas cette bible sensationnelle qu'est "L'aventure continue".
Je ne comprends pas, un tel livre qui doit être lu par tout un chacun, car pour améliorer le monde, il faut connaître Goldorak (enfin, UFO Robo Grendizer), c'est bien connu, totalement absent !

Je ne vous cache pas que j'ai esquissé un sacré sourire ! :mrgreen:

Vite, vite, allons écrire à l'éditeur pour montrer notre mécontentement, et retournons construire notre maquette de chez Hachette :bouffon:

Avatar du membre
Lasernium66
Grand Goldorak
Grand Goldorak
Messages : 3462
Enregistré le : mar. mars 07, 2017 14:47 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par Lasernium66 » dim. oct. 04, 2020 14:50 pm

C'est normal que tu ne l'aies pas trouvé, Hugo : l'intégralité du stock (soit 50 exemplaires au total) a été achetée par le collectif F., des fois que ce précieux ouvrage tomberait entre les mains de mauvaises personnes incapables d'en apprécier la quintessence et de le révérer comme faire se doit.

Forts de leur Troisième Œil, seuls les membres de ce collectif (soit 2 au total) sont à même de déterminer qui est digne d'avoir accès à cette Bible, qui est assez résilient et spirituellement connecté avec le Cosmos pour s'associer à la Grande Croisade de Réhabilitation de Grendizer.

Et pour les autres, pour la plèbe, pour le bas peuple matérialiste qui ne comprend pas la Pensée japonaise saumurée, il reste en effet la figurine Hachette...


Avatar du membre
Zuril
Grand Goldorak
Grand Goldorak
Messages : 3338
Enregistré le : mer. mars 12, 2014 12:36 pm

Re: Colloque Sorbonne-Nouvelle 2016 "40 ans après...": l'ouvrage

Message par Zuril » mar. oct. 06, 2020 13:48 pm

Il est possible que, grace à une maitrise de plus en plus pointue de la langue japonaise, une maitrise au point, de la culture japonaise, et une maitrise à la pointe du yin et du yang, le collectif travaille à une publication pour le Japon.
Mais en douce, parce que dans l'art de la collecte et de l'appropriation du boulot des autres, le collectif à 2, et sans doute 2-1, dépasse Véga en prétention (à régner sur l'Univers UFO robo (sans T) Grendizer).

:goldo:

Répondre